Après 3 journées de compétition acharnée le STRH s’offre une finale de l’Europa Cup à domicile mais n’arrivera pas franchir la marche vers le titre européen qui sera remporté par les Red Lions.

Si la déception était unanimement partagée dans les rangs toulousains au coup de sifflet final, le club de la ville rose a pourtant fait honneur à son rang en réalisant une belle finale et une remarquable compétition. Le triple champion de France en titre a cru un moment pouvoir lever le bouclier européen surtout lorsqu’il est revenu à hauteur des Red Lions lors du 3e quart temps de cette finale particulièrement serrée. L’équipe allemande a su faire la différence en toute fin de partie pour s’adjuger son 1er titre européen (victoire 47-46).

Avant ça, Toulouse avait fait grosse impression en terminant premier de la phase de poule (4 victoires et 1 défaite) et avait réussi à remplir les travées du petit palais des Sports pour le match du « prime time » du samedi soir contre les Nacka Spiders. Les Suédois et les Toulousains se sont rendus coup pour coup pour un match d’une rare intensité qui a rassemblé presque 1000 personnes au Petit Palais des Sports de Toulouse qui ont vibré au rythme des chocs entre fauteuils. Grosse ambiance, gros match.

Loin d’être favoris de cette compétition les stadistes ont su montrer qu’ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs clubs européens, même si pour le titre il faudra repasser. Ce fut également une excellente répétition générale pour les internationaux français qui disputeront en septembre prochain les Jeux paralympiques à Rio.

Classement final
1er : Red Lions (ALL)
2ème : Stade Toulousain Rugby Handisport
3ème : Nacka Spiders (SUE)
4ème : Prague Robots (RTC)
5ème : CAPSAAA Paris
6ème : Amsterdam Terminators (NED)Meilleurs joueurs
Classification 0.5-1.5 : Cédric Nankin (CAPSAAA Paris)
Classification 2-2.5 : Yaroslav Filsak (Prague Robots)
Classification 3-3.5 Jonathan Hivernat (Stade Toulousain Rugby Handisport)
MVP : Thomas Hjert (Nacka Spiders)

Photos et résumés des matchs disponibles sur le site de Pyrros (merci à lui pour ce beau travail !) Pyrros.fr