Pour ce 1er match de la phase retour, Il n’y aura pas eu de miracle : les toulousains s’inclinent face aux champions de France en titre après avoir livré un beau combat. Le dur apprentissage se poursuit.

Un départ prometteur

Suite aux précédentes prestations, on pouvait s’attendre à un début de match compliqué pour les treizistes du Stade toulousain. Il n’en fut rien. Après 15 minutes de jeu les locaux sont en tête 12-0 après avoir conclus deux jolis mouvements. A la surprise générale les dragons se retrouvent donc derrière au score après avoir totalement manqués leur début de match. Un peu comme ce fut le cas au match aller, les toulousains jouent juste et sans complexe et posent des soucis aux joueurs de Perpignan qui s’attendaient peut être à un autre style d’opposition. Les dragons s’emploient alors pour remettre la marche avant et remettent rapidement la confiance de leur côte en inscrivant 6 essais (16-36 à la pause).

Le STRH craque face à la puissance catalane

Composés de joueurs d’expérience, au talent incontestable, les dragons ont alterné les séquences de grande classe avec des mouvements plus confus. La volonté de creuser l’écart s’est matérialisée par une guirlande d’essais en deuxième période (8 au total). Les catalans se sont appuyés sur leur noyau dur pour venir à bout de toulousain à court de solutions sur le deuxième acte. S’ils se sont accrochés en défense, ils n’ont pas su renouveler leur début de match et déstabiliser les perpignanais sur le plan offensif. (score final 26-71)

Les toulousains se déplaceront dans le lot dans 15 jours pour y défier les diables cadurciens.